Deutsch
Français
English

Bal des Séries • Ardéche • 2004

Auteur: Alexx Gicot • 2004

Ca c'est le monde des Land Rover: En vacances d'automne en Ardèche, tu fais connaissance avec Patrick, propriétaire d'un 90, d'un Comando ainsi que d'un Freelander, sur la route menant à Rosière, tu fais part de ta passion, il te propose d'exposer tes toiles dans son magasin de fleurs et te voilà en plus, embarqué le jour suivant dans une colonne de Land Rover, mais attention, uniquement des Séries.

Ainsi, le lendemain, à 8h00 au café du Midi situé sur la place centrale des Vans, je prends tranquillement mon croissant et je me retrouve nez à nez avec Bruno et sa femme Framboise.

J'avais rencontré Bruno à Belcodène, lors du Landmania, il est le fondateur du club "Au temps des Séries".

Très bonne coïncidence, la journée s'annonce passionnante.

C'est devant la cave à vin des Vans que les Lands se retrouvent. Elles arrivent de tous les côtés avec des numéros : 01, 07, 13, 74 etc... indiquant la diversité des origines des participants.

En fait, comme je n'ai pas de Land Rover, on m'invite dans le 110 td hard top de Frank, coorganisateur de la sortie.

On part en éclaireur vers le premier passage indiqué : "La Marche". Après une ou deux erreurs d'orientation dues à l'épais brouillard automnal, nous voilà sur le chemin indiqué.

"La Marche" est énorme. De nombreuses discussions commencent afin de savoir si les Séries supporteront l'obstacle transformé en toboggan à cause des pluies torrentielles.

Frank et son 110 se lance avec l'aide d'un guide. La buée déposée sur les vitres provient de la transpiration du pilote, imaginez l'obstacle?

Bruno décide sagement de faire demi-tour afin de préserver "les anciennes".

Les voitures reprennent la route et se dirigent vers un passage à gué relativement profond avec une eau trouble gênant la visibilité du tracé. A la clé, une sortie pentue en dévers occasionnant u n travail difficile pour les lands.

Patrick et son 90 monté sur pneus à "tétines" assure la sortie des véhicules 4X4 à l'aide d'une sangle.

Nous nous dirigeons avec Frank vers son poste, situé en contrebas de la rivière. De grosses pierres jalonnent le tracé, il s'agit pour les pilotes, de déposer soigneusement ses pneus afin d'éviter de gratter la carosserie. Le passage se fait sans trop de difficulté pour le convoi.

Ce dernier continue sa route à travers des chemins plus confortables mais au milieu d'une épaisse forêt de chênes et de pins.

Eric et son 109 éprouvent des difficultés à monter une butte recouverte de terre grasse. Les pneus usés du 109 immatriculé 73 sont responsables de la glissade. C'est le range V8 de couleur brun châtaigne qui sauve Eric de cette situation et nous permet à tous de se réunir au milieu d'une clairière entourée de pins. Alban nous rejoint de ce pas pour le repas de midi, puisqu'il avait auparavant cassé sa barre d'accouplement et sa barre de direction.

Max et sa femme Carine nous offre l'apéro et Théo, le fils de Patrick joue avec sa 90 télécommandée.

Frank ayant profité du repas pour chercher sa femme, je me vois contraint de trouver un autre chauffeur et c'est Eric avec ses pneus slick qui m'offre une place de copilote.

Le road book nous mène en dessus de Cédat. Il nous dirige vers les montagnes de l'Ardèche du Sud-Ouest. Les pneus ont la joie de gratter les pierres équaries de cette région.

Nous surplombons le village de Payzac pour atteindre une route goudronnée nous menant vers un chemin caillouteux située à 90∫ du tarmac.

Le Range marron attend d'un regard dédaigneux les Séries situées en contrebas. Un 88 se lance et se croche au bitume avec la boule de la traverse arrière. La puissance du V8 permettra de faire monter le véhicule.

Quelle sera ma stupéfaction quand le 109 immatriculé 13 sa lance à son tour et vient s'ancrer dans l'asphalte, comme pour rester figé à jamais sur la route menant à Sablière?

A nouveau le Range agit comme un samaritain et sauve le 109 de son immobilisme.

Après cet épisode, Swissalex se dit stop on arrête tout, ils vont prendre la route et les rejoindre plus haut. Tu parles, allez, 1-2-3-?. Elles sont toutes passées, poussées, treuillées, sanglées,? sauf une ou deux comme celle de mon pilote, Eric. Nous avons tous atteint l'auberge de Peyre où une daube de sanglier nous attendait, mais auparavant, le road book a fait tourner les voitures sur le haut plateau avec comme dessert, une ancienne voix romaine. Malheureusement cette dernière n'a pas pu être empruntée à cause de l'humidité. La nuit est tombée et c'est avec surprise que dans la grange de l'auberge, nous assistons au dépeçage d'un sanglier fraîchement tiré par des chasseurs ardéchois vêtus de casquettes fluorescentes.

Un verre d'amitié offert à tous les participants et la soirée se poursuit à table avec le repas prévu.

Bruno, le fondateur du club remercie chaleureusement les organisateurs et critique dans son discours, la présence des remorqueuses de luxe, les Ranges Rover. Entre nous, Bruno possède une série I entièrement rénovée par ses soins mais montée avec une boîte et un moteur Peugeot. ? Land Rover trade mark please? Merci à tous pour ce merveilleux voyage dans le temps à travers les paysages d'Ardèche du Sud-ouest?

Site conseillé pour vivre cette sortie: www.le-temps-des-series.com

Alexandre Gicot